Groupe Renault : l'entreprise apprenante
Groupe Renault : l'entreprise apprenante Groupe Renault : l'entreprise apprenante

Ses premiers pas en France,
Sara B. les a faits avec la Fondation Renault

Groupe Renault : l'entreprise apprenante
Groupe Renault : l'entreprise apprenante
Groupe Renault : l'entreprise apprenante

Quand Sara B. est descendue de l’avion en août 2013, c’était la première fois qu’elle mettait les pieds en France. Quatre ans plus tard, la jeune femme circule comme un poisson dans l’eau dans un open space du Technocentre Renault.

Pour elle, tout a commencé au Maroc. Née à Safi, Sara part en classe prépa à Marrakech avec l’objectif d’intégrer l’une des plus anciennes écoles d’ingénieur du pays, l’EMI (l’École Mohammadia d’Ingénieurs), à Rabat. Renault ? « À l’époque, le secteur automobile me passionnait, surtout avec l’installation de l’usine Renault Tanger au Maroc. J’avais envie d’y faire mon stage de fin d’études, mais je n’ai pas été prise. » Ce n’était que partie remise. En 2011, la sœur aînée de Sara intègre la Fondation Renault pour effectuer un master Transport et développement durable. Une fois diplômée de l’EMI, la cadette décide à son tour de postuler pour suivre un master Mobilité et véhicules électriques. Elle franchit avec succès les étapes de la sélection et intègre la promotion 2013, rejoignant à Paris une quinzaine d’autres boursiers originaires de neuf pays différents.




« J’avais 23 ans. J’avais un peu peur, je coupais le cordon ombilical, mais nous avons été complètement pris en charge par la Fondation. »




Premier stage chez Renault

Commencent alors seize mois intenses, dix sont consacrés aux cours au sein des écoles de Paris Tech, les six mois restants sont dédiés à un stage en entreprise. Sara effectue le sien chez Renault. « Je me suis rendu compte pendant ce stage que le Groupe responsabilisait très tôt ses collaborateurs. Bien que stagiaire, j’étais directement impliquée dans les projets et conviée à participer aux réunions. C’est là qu’est née mon envie d’intégrer l’entreprise. » Sara sort major de sa promo en 2014. Renault ne peut pas lui proposer un poste tout de suite, mais elle intègre un bureau de conseil et intervient pendant un an et demi comme consultante pour le Groupe avant de rejoindre en 2016 l’équipe du Technocentre dans laquelle elle avait effectué son stage. « Aujourd’hui, je contribue à des projets innovants, qui préparent le véhicule autonome, autour du développement des lois de commande pour les systèmes châssis. Je travaille avec des gens passionnés et un référent métier qui aime partager son expérience. Après l’école, souvent très théorique, je suis dans le concret, des exigences clients auxquelles il faut répondre, des deadlines à respecter ! Je relève des défis quotidiennement. » Ses premiers pas au sein de l’entreprise n’ont pas démenti ce qu’elle avait découvert lors de son stage. Ici, on lui fait confiance : « J’ai déjà eu l’occasion de partir en mission chez Nissan au Japon et, dans quelques mois, j’y retourne, seule ! J’ai aussi eu la chance de rencontrer Carlos Ghosn en personne en participant à un échange avec lui et d’autres étudiants soutenus par la Fondation, dans le cadre du tournage d’une vidéo. » Une occasion de plus de constater qu’ici les jeunes talents sont non seulement accueillis mais écoutés.

Groupe Renault : l'entreprise apprenante Groupe Renault : l'entreprise apprenante

lire plus

La Fondation Renault a une mission éducative et humaniste : développer les talents des nouvelles générations en les formant aux métiers de demain. Pour ses 15 ans, elle a proposé à quatre étudiants de rencontrer Carlos GHOSN et d'échanger avec lui sur leurs parcours et sur les apports de la formation qu'ils ont reçue.
Talents

Préparer l'avenir !

Groupe Renault : l'entreprise apprenante

5 programmes pour les métiers de demain

— MBA Management international
(Paris-Dauphine
IAE Sorbonne
Fondation Renault)

— Master Transport et développement durable
(École de Ponts ParisTech
Fondation Renault)

— Master Mobilité et véhicules électriques
(Arts et métiers ParisTech
Fondation Renault)

— Master Management de la sécurité routière
(Université Saint-Joseph de Beyrouth, Liban
Fondation Renault)

— Licence professionnelle Véhicule électrique et électro-mobilité
(IUT Mantes-la-Jolie
Fondation Renault)

« Chez Renault,
la formation a changé
de modèle. »

Rencontre avec Frédéric Hébert,
Head of Digital Learning du Groupe Renault.




Renault entreprise apprenante, c’est une mutation nécessaire ?

Frédéric Hébert  —   Il y a quelques années encore, les cycles d’innovation de l’industrie automobile étaient des cycles longs. Aujourd’hui, tous les secteurs sont confrontés à une accélération, avec de nouveaux entrants qui peuvent apparaître et disparaître très rapidement. Nous allons vers un monde où nous devrons, pour rester les meilleurs, nous réinventer constamment. L’entreprise apprenante, c’est celle qui saura rendre ses collaborateurs acteurs de leur propre développement, en stimulant leur curiosité, leur créativité et en les ouvrant à d’autres univers.

Quelles implications pour les collaborateurs ?

—   On ne peut pas faire face aux défis de demain uniquement en recrutant du « sang neuf » même si c’est nécessaire pour les nouveaux métiers du big data ou du digital par exemple. L’automobile est une culture qui se transmet et dans laquelle l’expérience a une vraie valeur. L’objectif est donc plutôt de faire monter en puissance le plus grand nombre de collaborateurs, les plus anciens comme les nouveaux, de les aider à se développer dans l’entreprise et à progresser.

Comment ?

—   Aujourd’hui, la formation, ce ne sont plus ces quelques jours dans l’année où l’on est « en formation », c’est un état d’esprit permanent, une capacité à intégrer des temps d’apprentissage tout au long de la journée. Les outils digitaux sont un formidable vecteur pour y parvenir, à condition que leurs contenus soient travaillés, « marketés » pour créer de l’immersion, de l’adhésion et impliquer les différentes populations de l’entreprise. C’est ce que fait le nouveau portail de Renault « Drive your Learning » lancé en janvier dernier. Il propose notamment des « capsules de formation » pour sensibiliser les collaborateurs à des sujets d’actualité qui ne leur sont pas encore familiers, comme l’usine 4.0 ou les nouvelles technologies de stockage et de transmission de données (blockchains). Avec des cycles courts, des mises à jour saisonnières, trois langues aujourd’hui et bientôt beaucoup plus, il est vraiment orienté vers les utilisateurs. C’est la condition de sa réussite.

Groupe Renault : l'entreprise apprenante Groupe Renault : l'entreprise apprenante

lire plus

Groupe Renault : l'entreprise apprenante

UN GROUPE QUI FAIT GRANDIR SES TALENTS.
IL Y A DES AVENIRS À SAISIR CHEZ RENAULT…

Groupe Renault : l'entreprise apprenante

19 000

recrutements
réalisés

Près de

2 500

jeunes en contrat d’alternance
en France

110

nationalités qui se côtoient régulièrement
au sein du Groupe

3 229 668

heures de formation dispensées
pour développer les compétences
des collaborateurs

19

familles de métiers
représentées dans le Groupe

Renault rapport annuel 2016-2017

haut de page

Renault rapport annuel 2016-2017