Renault Rapport annuel 2016-2017
Renault Rapport annuel 2016-2017 Renault Rapport annuel 2016-2017

L’innovation, c’est demain
et c’est maintenant

L’innovation, c’est demain et c’est maintenant.
L’innovation, c’est demain et c’est maintenant.
L’innovation, c’est demain et c’est maintenant.

« Voir le volant tourner seul, c’est spectaculaire. »

Comment vous êtes-vous retrouvée sur le siège passager d’un Espace autonome ?

Anaïs Fayard, salariée du Groupe La voiture autonome, tout le monde en parle. Lorsque j’ai su que des collaborateurs Renault pouvaient participer à un essai, j’ai tout de suite postulé. Je suis curieuse, très motivée par la nouveauté et bien sûr par l’avenir de l’entreprise. J’ai eu la chance d’être choisie, avec deux autres salariés, pour un essai d’une heure, sur un trajet entre le siège du Groupe à Boulogne-Billancourt et le Technocentre de Guyancourt, avec pour pilote l’un des responsables du projet.

Vos premières impressions ?

Extérieurement, on voit d’emblée que le véhicule a été modifié, j’ai été surprise du nombre de capteurs, de sonars et de caméras. À l’intérieur aussi, il y a énormément d’écrans, pour engranger un maximum d’informations pendant les essais. Le véhicule était équipé de caméras GoPro pour enregistrer nos réactions. J’étais partagée entre appréhension et excitation, avec le sentiment de participer à quelque chose d’exceptionnel, d’entrer dans l’inconnu. Le plus spectaculaire, quand on passe en mode autonome, c’est de voir le volant tourner tout seul. Au retour, nous avons eu des bouchons et j’ai pu constater que le comportement de la voiture était très fluide, sans à-coups.

« J’ai vraiment le sentiment que Renault est déjà dans le futur. »

Vous seriez cliente ?

Bien sûr ! J’ai plus de 40 minutes de trajet pour aller travailler matin et soir et je suis sûre que beaucoup de gens vont avoir envie d’utiliser autrement ce temps passé dans un véhicule et de pouvoir décompresser, même dans les bouchons. La grande question sera de faire confiance à la voiture, de s’en remettre à elle. Pour moi, c’est vraiment là que se situe l’essentiel de l’enjeu, pour pouvoir commercialiser les véhicules autonomes.

« La grande question sera de faire confiance à la voiture. »

Que retirez-vous de cette expérience ?

Elle m’a permis de mesurer à quel point Renault avait avancé sur ces sujets, je ne pensais pas que le prototype serait aussi poussé. Et aussi de me rendre compte de tout ce qui reste à accomplir, sur l’esthétique et l’ergonomie de la voiture, notamment pour rendre plus discrets tous les capteurs et l’équipement embarqué. En tout cas, le sujet suscite énormément d’intérêt. Mes collègues, mon entourage, à qui j’ai pu montrer une vidéo de l’essai, m’ont beaucoup questionnée sur le comportement de la voiture et sur mes impressions. J’ai vraiment le sentiment que Renault est déjà dans le futur et je suis très fière de faire partie de cette aventure !

Renault Rapport annuel 2016-2017 Renault Rapport annuel 2016-2017

lire plus

Groupe Renault développe la mobilité de demain pour pour faciliter la vie de ses clients et leurs redonner du temps libre à ses conducteurs.
Innovation

by Renault

Rouler en autonomie

Pour rouler en autonomie

Un véhicule doit accomplir de multiples tâches complexes que le cerveau humain réalise inconsciemment : percevoir l'environnement, analyser la situation, prendre des décisions et agir.

Caméra frontale

Un processus d’une grande complexité, qui nécessite à la fois de multiples capteurs, de l’intelligence embarquée et des actionneurs.

Caméra ultrasons

Radars d'angle

28 capteurs différents. Radars d'angle, radar central, longue portée et LIDAR font partie de la panoplie de capteurs qui équipent l'Espace Autonome.

3 caméras avec des focales différentes (courte/moyenne et longue portée) en haut de pare-brise.

Renault ambitionne d'être l'un des premiers constructeurs généralistes à proposer la technologie de conduite autonome “eyes-off/hands off” sur des véhicules de série.

L’expérience de mobilité
qui rend la vie plus facile

Renault EASY CONNECT


Renault EASY CONNECT est disponible sur tous les véhicules d’aujourd’hui et de demain. Tous les services exploitent les principales plateformes multimédias connectées proposées par Renault. Pour les véhicules en circulation qui ne sont pas connectés à ces plateformes, Renault va commencer à introduire d’ici la fin de l’année un boitier de connectivité dédié qui dotera chaque véhicule existant de la plupart de ces fonctionnalités.

L’expérience de mobilité qui rend la vie plus facile
Smartphones à bord

Smartphones à bord


Depuis avril 2017, Android Auto et Apple Car Play sont disponibles à échelle mondiale sur tous les véhicules de la gamme équipés de R-LINK Evolution (pour Android Auto) ou R-LINK 2 (pour Android Auto et Apple Car Play).

My Renault


Une nouvelle application connectée pour gérer sa voiture à distance. Ses principales fonctions sont regroupées en 3 catégories : continuité de navigation, gestion à distance, services et concessionnaires.

My Renault
Renault Rapport Annuel 2016/2017

Un monde d’innovation s’ouvre


Avec POM, les innovateurs du monde entier peuvent pour la première fois greffer leurs innovations sur un véhicule électrique déjà commercialisé, Twizy. Les deux initiateurs du projet, Frédéric Auzas, Research Team Manager, et Emmanuel Cardoux, Pilote innovation motorisation électrique racontent pourquoi ils ont imaginé ce concept.


Comment est né le projet POM ?

Frédéric Auzas — En tant que chercheurs, nous utilisons déjà des véhicules comme démonstrateurs. Mais c’est une démarche ‘lourde’, qui demande des ressources financières et humaines importantes. Il nous semblait intéressant de proposer un objet plus versatile. Nous avons donc imaginé, à l’occasion du concours d’innovation interne de Renault, Pitch & POC, de faire d’un véhicule Renault débarrassé de sa carrosserie, un kit de développement automobile mis à disposition des start-ups, des universitaires, des professionnels ou des étudiants. POM (Platform Open Mind) était né.

Pourquoi la Twizy ?

Emmanuel Cardoux — Avec son châssis assez basique, simple à customiser et sa basse tension (< 58 volts), il était le véhicule électrique idéal pour des manipulations (en toute sécurité). De plus, il bénéficie déjà d’un vrai capital de sympathie : il existe aujourd’hui un peu partout dans le monde une communauté de ‘makers’ qui modifient et customisent leur Twizy pour l’adapter à leurs usages.

L’innovation ouverte, c’est l’avenir ?

Frédéric Auzas — Aujourd’hui tout va très vite. La compétition entre constructeurs traditionnels est vive, l’évolution, en matière d’énergies et de technologies, est très rapide et on voit sans cesse apparaître de nouveaux acteurs. Plutôt que d’adresser tous les sujets, nous pouvons aussi, grâce à des projets comme POM, nous interfacer à un écosystème d’innovateurs dans le monde entier, de façon à favoriser l’émergence de nouveaux concepts et services de mobilité dont nous pourrons nous inspirer. Il existe tout un univers de créativité autour de la mobilité et c’est une bonne façon de nous connecter à ce foisonnement.

Emmanuel Cardoux — Notre atout, c’est aussi d’aller au-delà d’un ‘simple’ projet de recherche. Twizy est un véhicule commercialisé, produit sur une vraie plateforme industrielle : les innovations suscitées par POM pourront donc se confronter plus facilement aux exigences de l’automobile. L’idée est de raccrocher POM au programme Véhicule électrique de Renault, de sélectionner un ou deux projets pilotes et de construire des partenariats pour travailler sur de futures spécifications.

Aujourd’hui, où en est POM ?

Frédéric Auzas — Le fait que le projet ait été supporté par la direction de la Recherche et du programme VE (Véhicule Electrique) lui a donné un vrai élan, dont le potentiel a été confirmé au CES 2017 de Las Vegas et au MWC 2017 de Barcelone. Des universitaires, des start-ups s’y intéressent déjà. C’est devenu un vrai projet Renault.

Renault Rapport Annuel 2016/2017 Renault Rapport Annuel 2016/2017

lire plus

Renault Rapport Annuel 2016/2017

Les routes de l’innovation sont ouvertes,
partenariales et collaboratives

Renault Rapport Annuel 2016/2017

+ 42 %

sur le montant des synergies en Research
and Advanced Engineering avec Nissan

10

nouvelles innovations intégrées
dans la gamme du Groupe

485

brevets déposés par le Groupe Renault

8

Renault Creative Lab dans le monde
à la disposition
des collaborateurs du Groupe

3

Renault Open Innovation Lab
(Sillicon Valley, Israel et Paris)

En 2016,

7

projets collaboratifs européens approuvés avec un taux d’acceptation 4 fois supérieur à la moyenne

haut de page

Renault rapport annuel 2016-2017
Renault rapport annuel 2016-2017