Edito de Carlos Ghosn - Rapport annuel Renault 2016-2017 Edito de Carlos Ghosn - Rapport annuel Renault 2016-2017

Le mot de Carlos Ghosn

Edito de Carlos Ghosn - Rapport annuel Renault 2016-2017
Edito de Carlos Ghosn - Rapport annuel Renault 2016-2017

Ces six dernières années, et 2016 en est l’aboutissement, le Groupe Renault a changé. De façon concrète et visible. Sur la seule année passée, dix véhicules ont été lancés.

Nous nous sommes étendus à d’autres segments comme celui des pick-up avec Alaskan. Nous avons aussi poursuivi le renouvellement de la gamme avec des modèles iconiques comme le nouveau Scénic ou, plus récemment, l’Alpine A110 présentée au Salon de Genève.

« Renault a changé,
et changera encore. »

Nous avons renforcé notre présence géographique – en Chine, en Inde, en Iran, en Argentine, au Brésil, en Russie – avec la consolidation réussie d’AVTOVAZ. Pionniers hier, nous confirmons aussi notre place de leaders sur le marché du véhicule électrique européen avec, entre autres, ZOE Z.E. 40, Kangoo Z.E. et Master Z.E. Nos résultats de 2016 donnent la mesure de ces changements.

Avec un an d’avance, nous avons dépassé les objectifs fixés dans le cadre du plan stratégique « Drive the Change » : chiffre d’affaires de 51,2 milliards d’euros, marge opérationnelle de 6,4 % et marge nette de 6,9 %, qui nous place au plus haut de l’industrie automobile. En accueillant Mitsubishi Motors, l’Alliance avoisine les 10 millions de véhicules vendus, et se place pour l’instant dans le top 2(1) des constructeurs automobiles mondiaux. Gamme et empreinte géographique renforcées, partenariats productifs, résultats record et robustes sont les signes extérieurs d’une transformation profonde, menée dans le cadre du plan stratégique « Drive the Change » depuis 2011. Parmi les leviers de transformation vient d’abord la multiplication de nos sources de profit, acquise via un portefeuille de véhicules plus diversifié, et un mix géographique plus équilibré. Ces dernières années, nous avons investi dans la production et l’approvisionnement local, en nous dotant d’usines au Maroc, en Algérie, en Chine. En France, les accords avec les partenaires sociaux ont été essentiels au retour à la compétitivité de Renault. De 2013 à 2016, la production sur l’Hexagone a crû de 50 %, et nous avons embauché trois fois plus de collaborateurs qu’initialement prévu, soit 3 000 personnes. À l’horizon 2019, nous allons moderniser notre outil industriel et embaucher 3 600 collaborateurs, dont 1 800dès cette année, et 6 000 contrats jeunes. Rendu possible par l’Alliance, un autre levier majeur a été l’activation des effets d’échelle – et la réduction des coûts qui y est liée. Le développement de plateformes communes nous a permis de construire plus de véhicules, dans plus de pays, à des coûts moindres, et à des niveaux d’investissements plus faibles. Durant les six dernières années, 3 milliards d’euros ont ainsi été économisés. Nous avons travaillé sur toute la chaîne de valeur du véhicule, de la définition produit à l’ingénierie, la fabrication, les fournisseurs et la logistique. Renault a changé. Sa croissance est désormais plus globale, plus durable et plus rentable. Dotés d’un socle solide et d’une énergie nouvelle, au sein d’une Alliance prospère, nous avons la taille et les moyens d’inscrire notre performance dans la durée. Pour cela, nous devrons continuer de changer. Car les défis sont nombreux : l’automobile change. Le véhicule du futur sera électrique, connecté, autonome. Le secteur industriel change aussi. De nouveaux entrants apparaissent, de la start-up aux très grandes entreprises. Le défi est autant de définir la vision du futur que de savoir comment y parvenir de la façon la plus rapide, la plus fiable, la moins coûteuse. Nous devons développer de nouvelles technologies, recruter de nouvelles compétences, nouer de nouveaux partenariats. L’envergure de l’Alliance nous y aidera. Pour le Groupe Renault, ce sera l’objet du prochain plan stratégique, qui sera annoncé courant 2017.

Carlos Ghosn

Président-Directeur Général du Groupe Renault



(1) Source : Article paru le 27 avril 2017 sur forbes.com: World’s largest automakers (3 months 2017).

Edito de Carlos Ghosn - Rapport annuel Renault 2016-2017 Edito de Carlos Ghosn - Rapport annuel Renault 2016-2017

lire plus

Carlos Ghosn revient sur l'excellente performance du Groupe Renault et des différents leviers de transformation qui ont permis au Groupe de réaliser ses objectifs.
Edito de

Carlos Ghosn

haut de page

Renault rapport annuel 2016-2017
Renault rapport annuel 2016-2017